Équipement PCT 2018

Équipement PCT 2018

Durant mon premier thru-hike en Nouvelle-Zélande, j’ai beaucoup appris sur l’équipement. Merci à mon ami Michael Deckeback qui m’a fait découvrir une façon de faire de la randonnée, mais aussi carrément une façon de voyager.  Dans la communauté massivement anglophone de la randonnée (hiking), le concept en question se nomme ultralight (ultraléger). Il s’agit de réduire au maximum le poids de son équipement, mais sans se mettre en danger ou en éliminant totalement son confort. Il s’agit plutôt de bien choisir son équipement et de transformer certaines pièces de façon intelligente pour les rendre multifonctionnelles. C’est la clé du ultraléger, la multifonction ! La PCT était mon premier thru-hike avec un sac ultraléger et j’ai beaucoup aimé mon expérience. 

Faites le test, prenez votre sac à dos et mettez tout ce que vous pensez amener pour votre prochaine randonnée ou même votre prochain voyage autour du monde. Pesez-le et regardez bien le chiffre, imaginez-vous maintenant diviser par 3, voir par 4 ce chiffre en ayant tout ce dont vous avez besoin sur le dos, mais seulement ce dont vous avez besoin. C’est la base de l’ultraléger, amener simplement ce dont vous avez VRAIMENT besoin. Cet état d’esprit allège le poids de votre sac, mais aussi l’état d’esprit dans lequel nous sommes souvent : avoir peur de perdre ceci ou cela ! Avoir moins vous permet d’être plus, mais aussi de profiter davantage de votre voyage ou de votre randonnée. 

Outre les aspects psychologiques, avoir un sac plus léger affectera votre capacité à avancer à long terme sur le sentier ou même peut-être vous empêchez d’abandonner. Vous avez peut-être vu le film Wild avec Reese Witherspoon, elle commence la PCT avec un sac d’au moins 50 kilogrammes qui met sérieusement en danger ses capacités à tout simplement avancer sur le sentier. C’est une belle caricature de la façon dont plusieurs personnes se sentent au début d’une randonnée très longue distance avec leur manque d’expérience en matière d’équipement. Une bonne pratique de l’ultraléger peut vous libérer l’esprit, vous rendre plus rapide, plus agile et plus confiant dans l’arrière-pays. Et surtout, vous connectez au maximum avec la nature qui vous entoure.

Sans plus attendre, je vous offre ici un aperçu de mon équipement ultraléger que j’ai utilisé en 2018 pour traverser la Pacific Crest Trail en entier durant 4 mois.

Le “Big Three” + le tapis de sol

Cette fois-ci, je ne partageais pas le poids de la tente avec Sandy, j’avais carrément tout sur moi, je pourrais partir seul avec mon sac et avoir tout ce dont j’ai besoin pour survivre. La chanceuse, elle pouvait donc elle aussi profiter d’un sac ultraléger 🙂

  • Mon sac est un KS Ultralight 35L +5L fait sur mesure par Laurent Barikosky. Il est sans armature et sans ceinture à la taille, je suis donc parti avec un sac d’écoliers 😛 J’utilise un simple sac de poubelle d’entrepreneur (plus épais) pour rendre mon sac à dos étanche à l’intérieur.
  • J’ai vendu la MSR Hubba Hubba NX que nous avions sur la Te Araroa et j’ai maintenant une tente deux personnes de chez Zpacks. Elle n’a pas besoin d’arceaux en aluminium ou en carbone, j’utilise mes deux bâtons de marche comme poteaux de tente. Elle est construite en Cuben Fiber, un matériel ultraléger et super résistant qui a été mis au point par une compagnie de voiles de bateaux !
  • Pourquoi avoir un sac de couchage quand on peut avoir un quilt ? J’ai donc vendu mon Marmot Ion pour me procurer un quilt de chez Enlightened Equipment. Un quilt est plus léger, moins cher et plus performant, comment dire non ? Je ne mets pas mon quilt dans un sac de compression (comme sur la photo en bas complétement), je le mets tout simplement au fond de mon sac de poubelle, dans le fond de mon sac à dos.
  • De plus, j’ai utilisé un tapis de sol Therm-a-Rest Z Lite. Cette fois-ci, il est en mousse et je l’ai coupé pour qu’il soit exactement la longueur de mon torse. Je mets tout simplement mes jambes sur mon sac à dos pour me procurer un peu d’isolation. Le morceau de tapis de sol me sert aussi d’armature pour mon sac à dos.

Sac banane

  • Oui oui, j’ai porté un sac banane comme un touriste à Old Orchard Beach, mais avec plus de style ! 😉 J’ai encouragé une petite compagnie qui se nomme Thru-Pack. Elle fait des sacs bananes en nylon, mais aussi en Cuben Fiber. Ce sublime sac banane pesant seulement 57 grammes et contient tout mes petits articles ( que vous pouvez retrouver dans la liste ci-dessus ou en bas complétement), mais aussi des collations 🙂

Cuisine, eau et autres

  • Nous n’avons pas cuisiné sur la PCT, (sauf un peu à Washington) nous avons opté pour la réhydratation de nos aliments dans un pot de beurre de peanut. Ce n’est pas seulement une question de poids, mais aussi de simplicité et d’efficacité.
  • De plus, nous avons traité notre eau grâce au filtre Sawyer Squeeze que nous avons partagé. J’avais aussi en backup de l’eau de javel : 1 goutte par litre d’eau est suffisant. Nous l’avons fait durant pratiquement tout le sentier Te Araroa sans problème. Oui, c’est chimique, mais pour une courte période de temps (4 mois) je ne m’inquiète pas trop (vs l’eau de la ville pleine de chlore :p)
  • Nous avions aussi, encore une fois, notre émetteur SPOT Gen3 ainsi qu’une recharge de batteries pour nos téléphones avec un chargeur et des câbles.

Le linge

  • J’ai appris rapidement sur la Te Araroa, en Nouvelle-Zélande, que je n’ai pas besoin de beaucoup de linge pour me sentir bien, mais aussi pour être en sécurité contre les intempéries. J’avais une seule paire de bas supplémentaire, croyez-moi, c’est en masse ! En plus du linge sur mon dos, j’avais une couche de centre en polyester, (que j’ai trouvée en Nouvelle-Zélande pour 4$), un duvet d’oie de chez Montbell et un imperméable qui servira aussi de coupe vent de chez Frogg Toggs. (30$ sur Amazon). Je ne porte pas de sous-vêtement, seulement une paire de shorts, mais j’ai une paire de pantalon de pluie (5$) qui me sert lors de forts vents, de pluie ou quand il y a trop d’insectes durant une pause.

Donc, mon poids de base de départ était de 3,53 kilos (7,8 livres) !

Tu vas marcher avec quoi sur le dos ?

Les changements majeurs entre mon équipement de la Te Araroa et celui-ci sont les shorts, j’ ai utilisé une paire pour enfant que j’ai achetée 3$ en Nouvelle-Zélande, j’ai aussi changé ma paire de souliers pour des Nike Terra Kiger 4 et une paire de bas en mérinos de chez Darn Tough, la Hiker Micro Crew. J’ai utilisé, encore cette fois-ci, une couche de base Icebreaker en mérinos, une montre Suunto Core, des guêtres de chez Dirty Girl Gaiters et mes bâtons de marche La Cordée Sommet II que j’ai réparés en Nouvelle-Zélande à la fin de l’île du Nord.

 

Voici la liste complète de mon équipement : 

-> https://lighterpack.com/r/bh30sj

Laisser un commentaire

Close Menu